actualité-crypto-salvador

23/02/22: Le tourisme au Salvador a augmenté de 30 % depuis que le BTC y est une devise légale

Le tourisme au Salvador a augmenté de 30% depuis que le bitcoin a été introduit comme monnaie légale. le 7 septembre 2021. Le ministre du Tourisme du pays a révélé l’information, affirmant qu’il y a eu une augmentation au quatrième trimestre 2021, soit environ 300 millions de plus que prévu.

La décision du Salvador de faire du bitcoin une monnaie légale a porté ses fruits en ce qui concerne le tourisme. La loi a augmenté le tourisme de 30%, selon les rapports des médias locaux le 21 février. Le rapport indique que le secteur du tourisme est l’un des éléments les plus importants pour la croissance économique du pays, le président Nayib Bukele le plaçant comme le deuxième stimulant économique pour 2022.

Il semble que le fait de donner cours légal au bitcoin ait mis le Salvador sur la carte des touristes, avec une augmentation des touristes étrangers hors du continent. Auparavant, la plupart des touristes venaient des pays voisins d’Amérique centrale. Les touristes en provenance des États-Unis représentent d’ailleurs 60 % du chiffre.

La ministre du tourisme, Morena Valdez, a déclaré que le rebond du secteur après la pandémie a dépassé les attentes. Le gouvernement visait 1,1 million de visiteurs et a plutôt atteint l’objectif de 1,4 million. Mme Valdez a déclaré :  » Nous avons réalisé un sondage pour vérifier l’activité en fonction de l’avant et de l’après Bitcoin. Le secteur du tourisme a augmenté en novembre et décembre. Il a augmenté de plus de 30% ».

Cette nouvelle devrait plaire au gouvernement du Salvador, qui a été critiqué par le passé pour sa politique d’introduction du BTC. Les citoyens ont même protesté dans la rue, bien que ces derniers mois, aucune nouvelle de ce genre n’ait été signalée. Les investisseurs étrangers pourraient même bénéficier d’avantages supplémentaires, puisque le pays envisage de leur accorder la citoyenneté.

Le Salvador profite d’effets collatéraux à l’introduction du bitcoin comme devise nationale

La décision d’introduire aussi fortement le bitcoin dans l’économie a suscité des débats dans le monde entier. Le président Bukele a été ferme dans son engagement, affirmant que le bitcoin apporterait des avantages considérables à l’économie.

Bukele a déclaré que l’utilisation du bitcoin a dépassé les attentes. L’année dernière, plus de deux millions de citoyens ont commencé à utiliser le porte-monnaie Chivo un mois après son lancement.

Cependant, les intervenants extérieures au pays semblent penser le contraire. Le Fonds monétaire international a exhorté le Salvador à abandonner le bitcoin comme monnaie, invoquant des risques pour la stabilité financière. Moody’s, quant à elle, a placé le pays parmi les pires en terme de solvabilité de la dette souveraine et cela n’y change rien a annoncé l’agence il y a peu.

17/02/22 : Nayib Bukele critique les « boomers » à propos du projet de loi américain sur la politique salvadorienne au sujet du Bitcoin

L’énigmatique président du Salvador, Nayib Bukele, a réprimandé les politiciens des États-Unis suite à l’introduction d’un projet de loi au Sénat sur la politique d’adoption du bitcoin par le pays.

Le 17 février, Nayib Bukele a tweeté un message aux décideurs politiques américains qu’il a qualifiés de « boomers » .

Il est allé droit au but, leur disant de ne pas s’immiscer dans les affaires d’une nation souveraine.

« OK boomers… Vous n’avez aucune juridiction sur une nation souveraine et indépendante. Nous ne sommes pas votre colonie, votre arrière-cour ou votre avant-cour. Ne vous mêlez pas de nos affaires intérieures. N’essayez pas de contrôler quelque chose que vous ne pouvez pas contrôler, »

Atténuer les risques liés au bitcoin

Cette intervention médiatique est survenue suite à un projet de loi déposé par les sénateurs américains Jim Risch, Bob Menendez et Bill Cassidy le 16 février, visant à introduire une législation pour atténuer les risques liés à l’adoption de Bitcoin par le Salvador.

Le projet de loi intitulé « Accountability for Cryptocurrency in El Salvador Act » exige un rapport du Département d’État sur l’adoption par le pays d’Amérique centrale de BTC comme monnaie légale avec un plan pour atténuer les « risques potentiels pour le système financier américain ».

Pro Bitcoin Bukele, qui a été élu en 2019, se décrit actuellement comme le « PDG du Salvador » sur son profil Twitter. Il a dit à plusieurs reprises aux États-Unis de ne pas s’immiscer dans les affaires d’un pays indépendant, mais la phalange de législateurs vieillissants, largement anti-crypto, n’en a guère tenu compte.

Il a également tweeté une vidéo du président américain Joe Biden faisant référence à la Russie et à l’Ukraine et déclarant que les nations ont le droit à la souveraineté, en ajoutant « Cela inclut le Salvador ? N’est-ce pas ? N’est-ce pas ? »

Le sénateur Risch s’est inquiété de « l’intégrité financière d’un partenaire commercial vulnérable des États-Unis en Amérique centrale », ajoutant :

Tout ce qu’on aime :

« Cette nouvelle politique a le potentiel d’affaiblir la politique de sanctions des États-Unis, donnant du pouvoir à des acteurs malveillants comme la Chine et les organisations criminelles organisées. Notre législation bipartisane cherche à obtenir plus de clarté sur la politique du Salvador et exige de l’administration qu’elle atténue le risque potentiel pour le système financier américain ».

Le sénateur Cassidy a poursuivi le récit en ajoutant que la légalisation du bitcoin comme monnaie par le Salvador « ouvre la porte aux cartels de blanchiment d’argent et sape les intérêts des États-Unis ».

Les intérêts de l’Oncle Sam d’abord !

Comme d’habitude, « l’Oncle Sam » a ses propres intérêts à cœur. L’une des principales raisons pour lesquelles le Salvador a adopté le bitcoin était de se distancer du dollar américain et de la trop grande influence de l’Amérique sur son économie.

Le pays d’Amérique centrale a aboli sa propre monnaie en 2001 et est passé au billet vert. Des politiques budgétaires douteuses, une inflation galopante et l’impression de monnaie par la banque centrale ont considérablement dévalué la monnaie de réserve mondiale au cours de ces deux dernières décennies. L’indépendance vis-à-vis d’une telle monnaie ne peut qu’être attendue et devrait être saluée par tous, sauf par ceux qui la contrôlent. Le Salvador a donné cours légal au bitcoin au début du mois de septembre 2021.