actu-nft

Au sein de ce feed, je réunis les infos qui ont particulièrement attiré mon attention sur l’écosystème NFT.

Actu NFT | Une nouvelle collaboration du Bored Ape Yacht Club va nécessiter des mesures KYC et c’est loin de plaire à tout le monde …

Une prochaine collaboration entre le fameux Bored Ape Yacht Club et Animoca Brands nécessitera un KYC. Cela a immédiatement suscité des critiques liées à la centralisation, beaucoup se sentant immédiatement le besoin de rappeler qu’ils ne s’enregistreront pas.

Pour sa collaboration avec Animoca Brands, Il semble que le Bored Ape Yacht Club exigera bien un enregistrement KYC. selon le compte Twitter officiel.

Certains utilisateurs ont également reçu un formulaire leur demandant de remplir des données personnelles, notamment adresse et licences. Attendez WHAAAT ?!

Bored Ape surprend la communauté avec des mesures KYC

L’enregistrement KYC ne sera disponible que pendant deux semaines mais un des problèmes essentiels à cette histoire est que la nature de la collaboration n’est pas claire, bien qu’un site Web ait été créé à cet effet. Le Bored Ape Yacht Club affirme que les utilisateurs voudront en faire partie, même s’il « n’aime pas non plus les KYC ».

Animoca Brands est une société de jeux basée à Hong Kong qui publie des jeux, y compris ceux basés sur la blockchain. Elle travaille sur des business modèles de type « play-to-earn ». Sans surprise, la communauté cryptographique s’est mise en colère contre ce développement, beaucoup disant qu’ils ne s’inscriraient pas au lancement s’il implique un KYC. Beaucoup affirment que cela va à l’encontre des principes de confiance du web3.

Certains disent que c’est juste un moyen pour les autorités de surveiller le marché tandis que d’autres estiment que le problème vient du fait qu’on ne sait pas à quoi l’on s’engage.

Quelques heures seulement s’étant écoulées depuis l’annonce, le ressentiment devrait se manifester dans toute sa force au cours des prochains jours. Pendant ce temps, les gouvernements commencent à s’attaquer aux NFTs.

Les autorités du monde entier se sont attaqués aux crypto-monnaies, c’est au tour des NFTs !

L’enregistrement KYC est devenu un aspect de plus en plus courant sur le marché. De plus en plus de personnes pensent même que l’enregistrement KYC est nécessaire pour les NFTs afin de leur ôter leur réputation d’entreprise sauvage.

La NFT mania a attiré l’attention du monde entier et les de nombreux leaders de l’écosystème crypto, dont les dirigeants d’échange, ont déclaré qu’une répression pourrait être imminente. Les autorités fiscales britanniques ont déjà saisi des NFTs dans le cadre d’une affaire de fraude, et il se pourrait que d’autres gouvernements fassent de même pour empêcher toute activité illicite.

La fiscalité est également susceptible de jouer un rôle important sur le marché de la cryptos dans les années à venir car l’IRS cherche à limiter toute possibilité d’évitement fiscal par la crypto-monnaie. L’agence a déclaré au Congrès qu’elle avait besoin de plus de moyens pour imposer des contrôles sur le marché. D’autres pays, comme la Corée du Sud, ont exclu les NFTs de la fiscalité pour l’instant. En Corée justement, les nouvelles risquent d’être plutôt bonnes puisque le président tout juste élu est un défenseur des cryptos !

04/03/2022 : Actu NFT | La SEC sonde le marché des NFTs

La Securities and Exchange Commission enquête pour savoir si certains jetons non fongibles sont considérés comme des valeurs mobilières et doivent donc être réglementés en tant que telles,selon un rapport de Bloomberg. .

Au cours des derniers mois, les juristes de la SEC ont envoyé des citations à comparaître aux créateurs de NFT et à divers échanges qui en font la commercialisation pour s’informer sur l’industrie et les NFTs en question. 

Les NFT fractionnés, dans lesquels un jeton est décomposé en de nombreuses unités vendues séparément, font l’objet d’une attention particulière dans l’enquête, selon les sources.

La commissaire de la SEC, Hester Peirce, connue sous le nom affectueux de « Crypto Mom » pour ses opinions pro-crypto, a déclaré à CoinDesk TV en décembre que la SEC pourrait bientôt s’intéresser de plus près aux NFTs.

« Compte tenu de l’ampleur du paysage NFT, certains éléments pourraient relever de notre compétence », a déclaré Peirce. « Les gens doivent réfléchir aux endroits où les NFTs pourraient se heurter au régime de réglementation des valeurs mobilières ».

Le chef de la SEC, Gary Gensler, a précédemment déclaré qu’il pense que de nombreux jetons cryptographiques sont probablement des titres qui devraient relever de la compétence de la SEC.

Le test Howey de la SEC considère qu’une chose est une valeur mobilière si elle implique que les investisseurs mettent de l’argent dans un actif avec l’intention de faire un profit

Actu NFT | 03.03.22 | Le Barca explore les possibilités de la Blockchain

Le Barça est l’un des plus grands noms du sport mondial. Par ailleurs, le Barça n’est pas non plus étranger à la cryptographie. Plus tôt cette année, Polkadot a été évoqué en tant que sponsor maillot potentiel. Bien que le service de streaming audio Spotify ait conclu l’accord avec le club, le fait que des acteurs majeurs comme Polkadot soient dans la conversation avec les plus grands clubs de sport est de bonne augure pour l’engagement de la crypto en général. Il y avait également des rumeurs avec FTX. 

Jetons un coup d’œil aux dernières nouvelles du FC Barcelone sur le front de la blockchain, et ce que nous pouvons attendre du club à l’avenir.

Le FC Barcelone explore de nouvelles opportunités

Selon les dernières nouvelles parues cette semaine, le club étudie plusieurs opportunités basées sur la blockchain, y compris un « Barca metaverse », des NFT, et même sa propre crypto-monnaie.

Le président du club, Joan Laporta, s’est exprimé lors du Mobile World Congress 2022 et a déclaré que le club aimerait créer sa propre crypto-monnaie pour « survivre financièrement. » Ils seraient le premier grand club sportif à émettre leur propre jeton crypto dédié. Laporta a précisé en disant :

« Nous voulons créer notre propre crypto-monnaie, et nous devons le faire nous-mêmes. Nous sommes différents parce que nous survivons financièrement de ce que nous pouvons générer grâce à l’industrie du sport ».

Laporta a poursuivi en déclarant que le club a refusé les offres des entreprises de crypto-monnaies autour des partenariats de maillots parce qu’ils développent leur propre activation de métaverse. Bien qu’il s’agisse d’un défi de taille, il semble évident que les dirigeants du FC Barcelone considèrent qu’il est primordial de s’approprier l’engagement du métavers, ce qui a probablement influencé la décision de choisir Spotify plutôt que ces partenaires cryptographiques potentiels.

Récapitulatif de l’activité du Barça à ce jour

Au-delà de l’activité susmentionnée, où le FC Barcelone a reçu des offres de Binance et de Polkadot pour le sponsoring des maillots, l’engagement du club dans le domaine des crypto-monnaies n’a pas été un long fleuve tranquille. Le club avait précédemment signé avec la place de marché NFT Ownix, mais s’est retiré de l’accord après quelques semaines seulement en raison des liens de la direction d’Ownix avec Moshe Hogeg, qui a été arrêté pour des soupçons de fraude liée à la crypto-monnaie.

Avant toute cette activité, le FC Barcelone a été l’un des premiers clubs sportifs à créer son propre jeton de fan avec Chiliz. Des dizaines de clubs de football à travers le monde lui ont emboîté le pas.

Le lancement d’une crypto-monnaie et d’un engagement métavers en propriété exclusive sera une demande lourde avec de nombreux points d’interrogation réglementaires à surmonter. Restez à l’écoute de Bitcoinist – ainsi que de notre rapport sportif hebdomadaire du dimanche, The Sports Slice – pour connaître toutes les dernières nouvelles.

On enchaine sur l’actu crypto en Ukraine qui est principalement tournée autour des donations cette semaine, qui vont bien au-delà du “simple” BTC. Voici les cryptos qui remplissent récemment les wallets des résistants ukrainiens.