Three Arrows Capital

La peur est palpable et les dominos tombent les uns après les autres. 

Serait-ce carrément le début d’un véritable règlement de comptes ?

Six semaines après l’effondrement de Terra et une semaine après que Celsius a suspendu les retraits. Les investisseurs observent maintenant avec anxiété ce qui était autrefois un des meilleurs fonds spéculatifs en crypto-monnaies, Three Arrows Capital, qui est en train de s’effondrer et qui pourrait entraîner d’autres entreprises dans sa chute.

Three Arrows Capital est assis sur ce que l’on pense être des milliards de dollars de prêts garantis par des cryptos. Avec un marché en baisse de 56 % cette année, dans son pire marché baissier depuis 2018, les investisseurs estiment que la garantie ne soutient plus les prêts. Maintenant, le fonds est dans l’obligation de commencer à les rembourser, et tout le monde se demande s’il va faire défaut. 

À titre d’indicateur, 3AC pourrait avoir transféré 30 000 stETH … ils les auraient utilisés pour rembourser la dette Aave qu’ils ont contractée à la suite de liquidations.

stETH est l’Ethereum de Lido Staked. Vous bloquez l’Ethereum dans le Lido mais recevez le jeton stETH en retour, et vous pourrez échanger ce stETH 1:1 contre l’ETH une fois que la fusion aura eu lieu.

Cependant, il y a un mois, 1 ETH pouvait être échangé contre 1,0248 stETH par le biais du protocole Curve, ce qui signifie qu’il s’échangeait avec une décote de 3 % par rapport à l’Ethereum. 

Il s’agit d’une très belle augmentation de capital pour une organisation qui en a autant besoin que 3AC. Le prix du stETH a grimpé en flèche lorsque les personnes qui l’avaient placé dans le protocole de prêt Anchor, qui fonctionne sur la défunte blockchain Terra, se sont précipitées pour le récupérer. Depuis lors, cependant, le stETH s’est détaché de l’ETH et se trouve à environ 6-7% du prix de l’ETH.

Sans surprise, cela n’aide pas 3AC !

Il ne tient pas compte non plus du fait que les prix de l’ETH et du stETH réunis ont également chuté : 41% au cours des 30 derniers jours, selon CoinGecko. 

Hier, Three Arrows a vendu au moins 40 millions de dollars d’Ether dans le cadre d’une liquidation apparente. 

Ça n’aide pas non plus !

Voici pourquoi cela est important : Si 3AC devenait insolvable, ce serait catastrophique pour le secteur en raison de ses racines qui s’étendent très loin. 

Vous pouvez les considérer comme la version hedge fund de Tether. Ils sont omniprésents et pourtant pas vraiment droits dans leurs bottes. 

Le cerveau de cette folie était le cofondateur Su Zhu, qui fut très agressif dans l’usage de l’effet de levier pour tenter de maximiser ses rendements. 

Zhu croyait à la théorie du « super cycle » et a utilisé une tonne de levier pour augmenter la taille de ses positions. Si la firme ne peut pas rembourser, cela risque de provoquer un nouvel effet domino. et forcera plus de liquidations. »  

Le 15 juin, Zhu a fait allusion aux problèmes du fonds dans un tweet :

« Nous sommes en train de communiquer avec les parties concernées et nous nous engageons à résoudre ce problème », a-t-il déclaré.

Entre-temps, les acteurs du secteur des cryptos se sont penchés sur les données et les analyses de la blockchain afin de se faire une idée de l’exposition de Three Arrows et de ce qui pourrait se passer ensuite.

Qu’en est il des appels de marge de 3AC ?!

Le 15 juin, Danny Yuan, responsable du trading chez 8 Blocks Capital, a tweeté que Three Arrows avait retiré près d’un million de dollars du compte de trading de sa société. En fait, 3AC aurait littéralement volé un million de dollars pour aider à couvrir ses dettes.

Les deux sociétés ont travaillé ensemble pendant un an et demi, mais Yuan a expliqué que lorsque son équipe a tenté de joindre l’équipe des opérations de 3AC au sujet du retrait d’un million de dollars, ils ont ignoré leurs appels.

 » Ce que nous avons appris, c’est qu’ils avaient long avec du levier partout et qu’ils recevaient des appels de marge liés à ces positions « , a tweeté Yuan.  

Au lieu de répondre aux appels de marge, ils ont ignoré tout le monde. Les plateformes n’ont alors eu d’autre choix que de liquider leurs positions, ce qui a provoqué une nouvelle chute. »

Three Arrows, dont le siège est à Singapour, est devenu une véritable force dans le domaine de la DeFi en soutenant certaines de des plateformes les plus importantes. La société a investi dans Solana, Avalanche, Aave et Terra, ainsi que dans des noms de GameFi comme Axie Infinity et NFTs. 

Zhu s’est fait un nom en tant que crypto bull en défendant l’idée d’un « super-cycle » dans lequel le bitcoin atteindrait 2,5 millions de dollars et deviendrait l’or numérique. Il pensait que le marché des actifs numériques éviterait un retournement baissier grâce à l’innovation qu’apporte la blockchain.

Le 27 mai, alors que le marché s’effondrait après que l’UST, a perdu son ancrage, Zhu a admis qu’il avait tort. « La thèse du prix du supercycle est malheureusement fausse », a-t-il tweeté. « Mais la crypto va quand même prospérer et changer le monde tous les jours ».

Le fonctionnement interne de Three Arrows Capital

Les investisseurs se demandent maintenant, et espèrent, que Three Arrows survivra. Si l’entité ne peut pas rembourser ses dettes, ce serait un coup dur pour un marché qui a déjà du mal à retrouver son équilibre. 

Il reste toutefois difficile d’avoir une idée précise de ce qui se passe au sein de l’entreprise.

Tout comme les fonds spéculatifs de TradFi, Three Arrows ne partage pas grand-chose sur son fonctionnement interne. Ce qui est certain, c’est l’effet domino de la peur qu’il provoque sur le marché.

Lorsque tout le monde se précipite sur ce qui est le plus liquide dans la pièce, l’effet de levier se dénoue et déclenche le domino suivant.

J’espère qu’à présent, la situation est plus claire pour vous concernant 3AC et les implications d’une potentielle faillite. 

Pour être parmi les premiers à recevoir ce type d’articles; c’est très simple ! Il vous suffit de vous inscrire à ma newsletter gratuite. 

N’oubliez jamais … Rigueur et Méthode !