Captain-Trading.com publie régulièrement des articles sur l’actualité des cryptomonnaies et sur de nouveaux projets intéressants pour de potentiels investisseurs. Voici donc notre article notre première approche du Yield Farming qui constitue une façon sécurisée de faire fructifier ses cryptos jusqu’à preuve du contraire.

Alors que l’ambiance autour du Yield Farming s’apparente de plus en plus à celui des ICOs de 2017, il est très important de rappeler leur différence fondamentales. Au lieu de vendre un rêve fou sur un « White Paper » afin d’émettre des tokens, le farming propose des protocoles émettant des tokens auprès de véritables utilisateurs du token, ajoutant ainsi un atout considérable à l’écosystème. C’est une nouvelle méthode d’émettre des tokens, plus évoluée comparée aux ICOs et qui représente un meilleur mécanisme afin d’entamer la croissance d’un projet en bootstrap.

Le Yield Farming est d’ores et déjà LE catalyseur à la croissance monstrueuse de la DeFi, y amenant toujours plus de parties prenantes. On devine aussi que les produits regroupés par le Yield Farming vont fortement contribuer à attirer les fonds d’investissements voire même à créer de nouveaux spécialistes de ce type de placement !

Il y a peu, l’état d’esprit général consistait à dire que le marché allait rapidement compresser; mais force est de constater que les nouveaux projets continuent d’émerger et que la demande continue d’augmenter significativement. Ce flot considérable de nouvelles informations à provoqué des trajectoires asymétriques. Cependant, le Yield Farming continue d’évoluer positivement. A présent, c’est à plus long terme qu’on imagine une compression graduelle du marché.

Dans ce papier, nous ferons un état des lieux des avantages et inconvénients du secteur du farming. Dans un prochain, nous évoquerons également les points d’évolution probablement requis afin d’améliorer la rétention des utilisateurs à long terme.

Le farming qu’on appelle également le minage de liquidités / trésorerie ( liquidity mining ) a montré l’importance du besoin de composabilité* des dApps*. L’une des tendances les plus intéressantes est l’effet de levier immense qu’a eu le liquidity mining sur des projets, de mise à disposition de liquidités, en DEXs, au niveau des agrégateurs ou des assurances, etc.

Ici le sujet central est que le yield farming peut devenir la pierre angulaire de nouvelles stratégies de croissance. Au fur et à mesure que les projets se déploient, chacun avec leurs succès respectifs, nous identifierons ce qu’il faut rechercher et observer afin d’avoir un avis objectif et clair sur la conjoncture et les différents projets. En l’espace de quelques semaines à peine, une masse considérable de nouveaux agrégateurs sérieux est intervenue sur le marché. On devine qu’à ce rythme le farming 2.0 est déjà proche. Un farming qui serait plus accessible et donc plus efficace en tant que fournisseur de liquidités pour des projets qui démarrent en bootstrap.

Le Yield Farming présente avantages et inconvénients aussi bien pour les investisseurs que pour les demandeurs de liquidité. Afin de mieux comprendre de quoi il s’agit, voici un listing des points positifs et des points négatifs qui caractérisent le Yield Farming.

Le Yield Farming : les avantages

  • C’est un véritable booster de croissance pour ceux qui en font bon usage : investisseurs comme demandeurs de liquidités.
  • Il ouvre un nouvel angle d’attaque du point de vue marketing et de la notoriété de marque.
  • Il propose un rendement ; contrairement aux ICO’s qui sont restées des promesses en grande majorité.
  • Il attire des liquidités sur les plateformes de trading et permet ainsi un trading plus fluide et de plus grandes capacités permettant aux marchés de mûrir.
  • La rémunération des acteurs est plus juste contribuant ainsi à une véritable décentralisation de la finance.
  • Il offre de nombreuses opportunités lucratives pour les investisseurs.
  • Il permet d’allouer des capitaux à des intervenants qui auraient normalement eu pour réflexe de s’adresser à des fonds d’investissements ou des business angels; perdant ainsi en influence sur leur projet.
  • Le yield farming est un véritable catalyseur de la communauté car il rend les cryptomonnaies définitivement plus attrayantes que les FIAT; pourvu que les rendements ne constituent pas une fausse promesse à long terme. On conserve le droit d’en douter tant que le système n’a pas fait ses preuves à long terme.
  • Il peut permettre de réduire le fardeau réglementaire de produits comparables.

Le Yield Farming : les inconvénients

  • Sa mise en place demande d’importants moyens pour une rétention parfois quasi nulle. Le Yield Farming implique donc des risques non négligeables.
  • On remarque un effet pervers comparable aux pump and dumps.
  • Les protocoles sont dirigés par et pour des objectifs courts termes suggérant la faible fidélité des acteurs en présence.
  • La composabilité accroît la variété technique et augmente de fait les risques liés au besoin de connaissance du marché au fur et à mesure que de nouveaux contrats apparaissent.
  • Définir votre imposition est plus complexe puisque chaque transaction est imposable …

Le Yield Farming : Le cercle vertueux du liquidity mining au niveau du protocole.

  1. Les utilisateurs/investisseurs interviennent sur les plateformes et protocoles. Ainsi ils accroissent leur autorité en contribuant aux governance tokens*.
  2. Les volumes augmentent sur les plateformes permettant ainsi de meilleures conditions de trading grâce aux nouvelles liquidités.
  3. La valeur des tokens augmente grâce aux nouveaux volumes.
  4. Les frais négatifs deviennent de plus en plus attractifs.
  5. Les profits permettent l’intégration de nouvelles liquidités.

Et on revient à l’étape 1 …

Le Yield Farming : Le cercle vertueux du liquidity mining au niveau de l’industrie.

  1. La notoriété provoque plus de demande.
  2. Cela ouvre la porte à de nouveaux acteurs susceptibles de créer de nouveaux projets.
  3. Les opportunités de yield farming se font plus nombreuses et plus attractives.
  4. Augmente l’asymétrie de l’information.
  5. Accroît la demande en parallèle à l’alpha.

J’éspère sincèrement que ce papier vous aura permis d’y voir plus clair sur le Yield Farming. Voici d’ailleurs mon dernier article sur le YFI si la DeFi vous intéresse !