ftx-is-dead

L’explosion en plein vol d’une des plus grandes stars de la crypto, SBF et de sa création FTX, nous invite à nous poser la question des alternatives à cette plateforme pourtant  » conçue par des traders pour les traders ». Difficile donc de trouver mieux. Cela dit, trouver un bon remplaçant à Ftx devient une affaire urgente. C’est même devenu cruciale pour tous les traders déçus qui ne veulent plus risquer de se trouver à nouveau dans la même situation dans quelques mois. Comment savoir si la santé financière de la plateforme sur laquelle nous portons notre choix n’a pas été compromise par ce tsunami financier ?

FTX | Rapide retour sur un désastre pour l’écosystème

Nous ne reviendrons que brièvement sur les causes de cette nouvelle catastrophe dans la cryptosphère : a priori, c’est un dommage collatéral dû à l’effondrement de Luna qui a conduit SBF à se couvrir illégalement avec les fonds de ses clients et/ou de ses investisseurs. Comme un joueur de poker aux abois qui veut cacher la misère de sa pauvre donne, SBF a clamé haut et fort qu’avec la fortune de ses sociétés, il pouvait se permettre de racheter la plupart des entreprises menacées de faillite en raison de la chute de la stablecoin Luna, et ceci dans le but de rassurer les investisseurs. Comment soupçonner ce sauveur richissime de cacher ainsi une banqueroute imminente ? On connaît la suite …

Dans ce contexte, difficile de savoir quel sera le prochain sur la liste à faire faillite ou, à tout le moins, montrer de difficultés financières susceptibles de bloquer nos fonds.

Jusqu’à peu de temps encore, bon nombre d’entre nous pensions que la 2e plus grosse plateforme derrière Binance était sûre et que nos assets ne risquaient rien, moi y compris. Néanmoins une dépêche évoquant le cas de FTX en anglais parue le 5 juillet. 2022 sur medium.com aurait pu nous mettre la puce à l’oreille… Nous ne sommes toutefois pas omniscient mais certains signes étaient là.

Joe Robert, l’auteur, y laissait entendre que des sociétés comme Genesis, BlockFi, Celsius, Galaxy, 3AC et Alameda étaient susceptibles d’être compromises. Connaissant les liens qui unissent Ftx et Alameda, nous pouvions légitimement être préoccupés. Mais notre préjugé du « Too big to fail », déjà bien entamé par la chute de Lehman Brother, nous empêchait de regarder la réalité en face.

A ce jour, le mal est fait peu importe les causes. A présent, attaquons-nous au cœur de notre problème : trouver la meilleure alternative à Ftx.

Le choix entre CEX et DEX

Dans un premier temps, il s’agit de faire un choix entre exchange centralisé et décentralisé. Jusqu’à maintenant les plateformes d’échanges centralisées comme Binance et Ftx étaient considérées par le commun des mortels comme plus sûres que les décentralisées. Avec la chute de Ftx, les idées de Satoshi Nakamoto, et des maximalistes revient au-devant de la scène. Cette crise remet au goût du jour le principe fondamental temporairement oublié qu’ils voulaient promouvoir : « Not yours keys, not your coins » : « pas vos clés, pas vos coins ».

Dernier principe très important à respecter pour protéger vos avoirs : ne jamais mettre tous ses œufs dans le même panier !!!

Les CEX comme FTX sont centralisés

Si nous avions à choisir la plateforme centralisée la plus sûre, c’est sans doute vers Binance, le plus gros exchange au monde, que notre choix se porterait, en particulier pour le trading du BTC en spot. En effet, son fondateur, CZ, dans un tweet dévastateur est à l’origine de la chute précipitée de Ftx. Par ailleurs, il s’est targué que jamais ni le BNB, ni le BUSD, le stablecoin Binance, n’ont servi ni ne serviraient de garantie. L’avantage du zéro frais (0 % de fees) pour trader le BTC en spot sur Binance n’est pas non plus négligeable. Cela dit, normalement, c’est également le cas du spot sur Bybit.

Enfin, bien que CZ ait fait tout son possible pour nous rassurer, on sait que désormais l’argument du « Too big to fail » ne tient plus…

Parmi les CEX, Bybit fait sans aucun doute partie de notre top 3 puisque, outre ses fonctionnalités de trading avancées, la plateforme permet de trader directement avec BTC ou ETH sans avoir besoin de les changer en USDC ou USDT. Le bot de trading est un plus également, mais il existe aussi chez Binance.

Bybit | Mes tutoriels

Autres critères de choix pour trouver un échange crypto :

  • La fiabilité : vérifiez si l’exchange qui vous intéresse a été piraté au cours des dix dernières années ou même depuis le début de son existence. S’il passe ce crash test, c’est déjà un bon point.
  • L’agrément PSAN : pour les crypto-traders français
  • Le volume d’échange quotidien
  • Le lieu de règlement des affaires judiciaires éventuelles. Quand il s’agit d’un lieu éloigné comme le Delaware ou les Bahamas, il peut être compliqué d’engager des poursuites pour récupérer ses fonds.

Quoi qu’il en soit, des rumeurs d’exposition aux conséquences de la faillite de Ftx et d’Alameda circulent à propos de nombreux exchanges centralisés, c’est pourquoi nous ne pouvons que vous conseiller de faire vos propres recherches (DYOR), de rester très prudents quant à vos choix et de ne trader qu’avec le minimum syndical en utilisant à bon escient l’effet de levier pour compenser la diminution de vos liquidités.

Une pratique saine serait donc de garder peu de cryptos sur les CEX et de se servir de ceux-ci principalement pour acheter les cryptos prometteuses au meilleur prix pour ensuite les transférer aussitôt vers votre wallet personnel en mettant bien précautionneusement vos clés privées à l’abri. L’utilisation de Metamask, de Trustwallet ou d’un hardware coldwallet type Ledger devient aujourd’hui un Must dont aucun trader de cryptos digne de ce nom ne peut désormais se passer.

Les DEX : les plateformes d’échanges décentralisées

En ces temps troublés, se tourner vers un DEX peut donc s’avérer être un bon choix. Bien sûr, aucun exchange, même décentralisé n’est à l’abri d’un hack. C’est pourquoi, là encore, nous vous invitons à être prudent et à faire vos propres recherches sur leur fiabilité.

En termes de volume, selon CoinMarketCap, les principaux exchanges décentralisés sont Uniswap (V3), dYdX et Curve Finance.

Celui que nous utilisons depuis quelque temps chez Captain Trading est dYdX. Nous en sommes très satisfaits. Cela dit, il reste quelques efforts à réaliser en termes d’expérience utilisateur. Cet exchange présente de nombreux avantages que j’évoque déjà largement dans ma présentation de dYdX. La plateforme permet de trader les produits dérivés, notamment les contrats perpétuels sur 27 cryptos. Elle fonctionne à partir de contrats intelligents (smart contracts) sur la blockchain ( Ethereum à ce jour, Cosmos à partir de 2023 ), ce qui élimine la nécessité d’en passer par l’intermédiaire de tiers de confiance. Depuis juin 2022, dYdX fonctionne à l’aide d’une blockchain indépendante ( fondée sur Cosmos et Tendermint ). Le Q.G est situé à San Francisco tandis que dYdX Foundation a récemment migré à Zug, en Suisse.

A l’heure actuelle les paires de trading perpétuelles les plus populaires peuvent être tradées sur dYdX, notamment Bitcoin, Ethereum, Solana, Polygon, Avalanche et Uniswap.

dYdX ne facture aucun frais de dépôt ou de retrait, et aucun frais de gaz n’est facturé lors d’opérations de trading sur la Layer 2. Cependant, le protocole, selon que l’on est maker ou taker, détermine les frais en fonction du volume. Grâce à ce modèle de frais de transaction, les détenteurs de crypto-monnaies peuvent bénéficier de remises conséquentes sur les frais en fonction de la taille de leurs avoirs actuels.

dYdX | mes tutos sur ce DEX

FTX is dead | ma conclusion

D’après moi, la meilleure chose à faire est son deuil :

1. protéger vos cryptos !

2. Reprenez vos appuis, et réorganisez vous pour revenir encore plus fort !

Ce fut un coup dur mais il y en aura d’autres, croyez-moi !