smart-money-concepts

Si vous tradez depuis un certain temps, vous avez probablement remarqué qu’il y a toujours une stratégie dans l’ère du temps ou tout simplement à la mode.

Il y a peu de temps c’était Ichimoku, puis ce fut les graphiques Renko, en passant par les vagues d’Elliott, etc …

Bref, il y a toujours une nouvelle méthode à la mode pour vous faire croire que le trading n’est finalement pas “si compliqué que çà”. 

Si vous ne l’avez pas encore vue passée, bientôt il s’agira peut-être des Smart Money Concepts dits SMC, dont la vibe a en fait déjà commencé.

Récemment, j’ ai reçu beaucoup de demandes d’ infos concernant les SMC. C’est pourquoi aujourd’hui je me jette à l’eau avec une analyse sur le sujet qui sera complétée chaque semaine durant l’été. Le but étant de répondre au plus grand nombre d’entre vous. 

Si vous suivez un peu les influenceurs anglophones, vous trouverez régulièrement des présentations et démos de set ups en intraday à 10 ou 20R ( Risque : Reward ). 

Quant à moi, vous savez que je ne favorise pas vraiment ce genre de set-ups car très risqués car lorsque le marché s’emballe, il suffit d’un Stop Loss mal maîtrisé/réglé pour perdre BEAUCOUP ! 

Attention à ne pas confondre avec l’expression Smart Money dont la notion est utilisée durant les créations d’entreprise et autres levées de fonds afin de quantifier la valeur des apports non-financiers comme les skills d’un investisseur ou ses contacts…

Smart Money Concepts : Définition

Le trading SMC est en quelque sorte un dérivé des enseignements provenant de ICT ( Inner Circle Trader ). Suite à ma petite enquête, en observant les dates de parution des vidéos sur les SMC, il est assez évident que la 1er personne à parler de façon acharnée de ce concept est bien ICT. Cela ne m’empêche pas de reprendre certains concepts similaires que j’ai acquis autrement comme des concepts sur l’Order Flow ou les Pools de liquidité. 

https://www.tradingview.com/x/kQgux1sK/

Pour faire bref, selon les traders SMC, les marchés seraient fondamentalement basés sur la manipulation constante des prix par de la « smart money » afin de racler les stops des traders particuliers et créer de la liquidité.

ICT appelle ces personnes des « Market Makers », terme sur lequel je reviendrai un peu plus tard car une fois de plus, il n’est pas forcément approprié. 

Smart Money Concepts : les raisons du succès 

Une des raisons pour lesquelles ces concepts fonctionnent auprès du public est le mythe qui l’entoure via son glossaire détourné. 

On réinvente le terme Smart Money, on parle de manipulation, etc … Du jour au lendemain, on a l’impression que tout s’éclaire. Puis, on vient à penser qu’on s’écarte du statut de trader particulier simplement parce qu’on a compris quelques concepts essentiels. 

Si vous voulez connaître mon avis sur ce point; selon moi, tant que l’on ne représente pas un fond ou une institution, on est bien retail.

Le grand truc des traders ICT et SMC est de renommer et ainsi compliquer les choses à l’excès pour les rendre plus attrayantes et ainsi vous faire croire que vous disposez d’informations privilégiées qui sont cachées à tous les autres.

En réalité, les « Concepts de Smart Money » fonctionnent en trading mais ce n’est pas du tout pour les même raisons. 

D’ailleurs, si vous pensez vraiment qu’il y a beaucoup de traders qui se font de l’argent en passant la journée sur des charts en UT 1 Min dans l’unique espoir de chercher les liquidités des traders particuliers; vous vous doutez peut être déjà qu’il y a un léger problème d’ambition. 

Cela dit, il faut bien admettre que ces concepts fonctionnent et c’est aussi pourquoi je prends le temps d’écrire sur ce sujet.

En effet, les marchés se tradent souvent au-dessus/au-dessous des sommets/bas précédents et s’inversent à partir de là.  Les Order Blocks et les signaux qu’ils suggèrent ne sont pas des illusions non plus…

Voyons à présent pourquoi il faut toujours garder les pieds sur terre. 

Smart Money Concepts : objectifs VS réalité 

Realistic Expectation se traduit par espérance réaliste. Avant de jeter un coup d’œil sur la stratégie en soi, il est important de comprendre que peu d’influenceurs SMC sont profitables dans leur trading. 

Si on analyse le sujet, on se rend compte que ICT ne fait jamais la promotion de ce type de trading. 

La mode “R asymétrique” fait rêver : risquer peu pour gagner beaucoup, c’est le pied pour n’importe quel investisseur. C’est aussi un des concepts qui font briller la SMC.

Si vous voyez parler d’un trade sur un R:R ( Risk to Reward ) de 2.5, cela signifie qu’il vise un gain équivalent à 2.5 fois son risque.  En d’autres termes, quand vous risquez 1000 $ sur ce trade, vous visez un gain de 2500-1000 = 1500 $.

Alors avec 10 R, en admettant que vous tradez également 1000$, vous êtes supposé pouvoir gagner 10000 – 1000 = 9000$.

Alors pourquoi n’arrivez vous pas à faire 10R comme la plupart des influenceurs anglophones ?

Vous savez … ceux qui vous montrent les meilleurs setups de l’univers ?!

Un exemple classique de Post SMC “tape à l’œil” 

Comme je vous l’ai déjà suggéré, il y a un problème…

Le plus simple pour décrire pourquoi cela n’est pas réaliste d’effectuer chaque jour des trades à 10R est de supposer un instant que c’est possible. 

Alors admettons …

Le trading sur un graphique d’une minute offre un bon nombre d’opportunités de trading au cours de la journée.  Alors, disons que vous suivez 2 ou 3 marchés, et que vous rentrez au moins deux trades par jour la plupart du temps.

Voici une simulation de R, avec un taux de réussite de 40%, c’est moins que la moitié de nos trades réussis.


Dans le premier, voici un cas système de trading façon SMC avec un R moyen de 10R et dans un système plus courant avec un bon R moyen de 2, ce qui est déjà pas mal.


Partons sur un échantillon de 100 trades avec un capital de départ de 1000 Euros ou $.

Passons maintenant à la simulation de nos résultats avec un taux de réussite à 40% et un R moyen de 10.

Le résultat est une performance moyenne de 2 160% avec un portefeuille moyen de 21682 sur un an.

A présent, gardons un rythme de 100 trades/ trimestre. Cela est relativement peu si on prend en compte le nombre d’opportunités journalières sur des charts 1mn.

Au bout de 1 an, nous effectuons un total de 300 transactions. Toujours avec un R moyen de 10 et le taux de réussite de 25%.


On terminera l’année avec un portefeuille moyen de 23 588 717 €

Réaliste d’après vous ?! 

Cela dit, 40% est un taux de réussite assez élevé si on veut vraiment un R dont la moyenne approche des 10. Réduisons légèrement nos ambitions avec un Taux de réussite de 25% en conservant notre R insolent de 10. 

Vous finirez tout de même l’année avec un portefeuille moyen de 250 000.

N’oubliez jamais … C’est la compréhension de ce que vous faites et pourquoi vous le faites qui vous rendra profitable. 

Passer d’un système à la mode à un autre ne sera certainement pas la raison de votre succès.

Avant toute chose, il est important de préciser que mon objectif à travers ces explications est surtout de me moquer du marketing et de la pseudo religion qui entoure la SMC en règle général …

Son omniprésence sur Instagram, Tick Tock et autres réseaux sociaux m’oblige à être légèrement ironique lorsque je traite du sujet … Voyez vous même :
Cela dit, au fil de mes explications, j’expliquerai les termes que j’estime pertinents lorsqu’ils convergent avec mes méthodes.  

Trader sur une unité de temps d’une minute n’est pas irréaliste, c’est plus que satisfaisant dans la plupart des situations si vous traitez des marchés liquides. 

Si on a une approche parfaitement claire de ce qui se passe sur les unités de temps majeurs, il est même très agréable de dénicher des points d’entrées précis. De plus, on comprend les zones de réactions. Il est forcément préférable de s’y aventurer sur des actifs liquides. De toute façon, il est important de penser au principe du zoom, on identifie l’objet puis on zoom petit à petit pour déchiffrer les détails.

On a de jolis cas pratiques sur Insta, Tik Tok ou Twitter sur lesquels on remarque des set up avec un profit de 5R,8R et 10R de façon régulière ou qui donne l’illusion de quelque chose qui est facilement accessible.

Alors non il n’est pas impossible de faire un trade 10R, en revanche viser une moyenne de 10R de façon fréquente et régulière me parait beaucoup plus difficile. Cela peut être un bel objectif de fin de carrière mais penser que c’est la norme parmi les traders compétents n’a pas de sens. 

Si on part du principe que votre R moyen est supérieur à 6 mais que votre taux de réussite est de 20 %, vos résultats sur le long terme seront excellents mais psychologiquement il sera très difficile de l’assumer. 

Une des plus grandes difficultés que rencontre un trader et surtout un trader débutant c’est de perdre de l’argent. La cause numéro 1 des grosses pertes rencontrées par les débutants, c’est l’incapacité de fermer des positions perdantes.

Alors admettons que vous ayez réussi à développer les skills requis afin de fermer sans broncher vos trades perdants. (certains après plus de 4 ans n’y arrivent pas encore).

Il faudrait aussi assumer le fait que 8 de vos entrées sur 10 seront perdantes, selon le résultat aléatoire de votre stratégie à 20%.

Vous pourriez donc vous retrouver à perdre 8 trades de suite… Et c’est vraiment pas drôle, le doute s’insinue et la plupart du temps, on abandonne. C’est naturel, la réussite est nécessaire pour entretenir la motivation !  


De plus, votre courbe de capital donnerait quelque choses de complètement irrégulier, or lorsqu’on débute et qu’on cherche à s’affirmer, on doit opter pour quelque chose de régulier et “apaisant”. 

Dans un premier exemple, le mien ! Je pars sur une courbe de PnL et une taille de compte  qui m’appartient avec un taux de réussite de 61.64% sur 232 de trades avec une moyenne de 1.8R par trade. 


Ce qui donne déjà une belle courbe et une assez bonne performance pour un “trader pro. 

Dans un second, voici à quoi ressemblerait votre capital en considérant que vous avez un faible taux de réussite mais un R très élevé. La courbe serait bien différente et bien plus volatile avec un taux de réussite de 20% et une moyenne de 6R. 

Assumer une telle volatilité pour un trader en herbe devient une affaire complexe…

Le trading est déjà une activité éprouvante psychologiquement qui réclame un dévouement de chaque instant; je ne vous recommande pas d’en rajouter une couche en visant la lune à chaque transaction. Votre capital se construit dans le trading sur le long terme, pas avec quelques trades chanceux.

Alors non c’est pas impossible,en revanche ce n’est très probablement pas accessible à un trader débutant.

  Exemple de courbe de PnL pour un faible Tx de réussite mais un R élevé

Market Makers les coupables ? 

La manipulation est un terme clé pour expliquer le mouvement des marchés selon la SMC.. Alors forcément quand on est débutant et qu’on perd régulièrement; entendre le terme manipulation fait du bien.

Les stratégies liées aux Smart Money Concepts repose principalement sur la « manipulation » des Market-Makers.

Le fruit de la stratégie reposerait sur le fait que les market makers ont pour seul but de chasser les stop loss des “retails” ( trader particulier). 

La réalité est bien différente puisque le rôle des market makers est principalement de fournir de la liquidité et de créer un marché fluide. Leur objectif est de prendre le moins de risque possible. Ils se rémunèrent sur le spread peu importe le sens du marché. 

Etant donné que nous tradons sur un marché qui est devenu ultra populaire, il vous suffit de choisir une plateforme bien fournie en liquidités et vous serez assurés de valider vos ordres sans le moindre problème. 

Je rappelle que pour le scalping, je recommande Bybit car c’est une des plateformes qui propose toujours les futurs en France mais surtout parce que c’est la plateforme la mieux fournie en liquidités. Les ordres sont donc pris en compte très rapidement et c’est essentiel lorsqu’on trade sur de petites unités de temps. 

Bien sûr il existe des cas de manipulations divers et variés. Évidemment qu’ils existent des whales est de grosse mains capables d’exercer d’importantes pressions sur le marché voir même de chercher des liquidations accessibles. 

D’ailleurs, selon moi le seul véritable responsable de manipulations…. Je dirais plutôt qu’il s’agit de notre fameux Composite Operator : institutionnels et autres whales. Notion à voir et revoir via mon tuto sur la méthode Wyckoff.  

Liquidités et Order Flow 

En ce qui concerne ICT et les Smart Money Concepts, les mots “Liquidités” et « OrderFlow » sont souvent utilisés.

D’abord et avant tout, leur stratégie est uniquement basée sur le Price Action. D’ailleurs, on peut considérer l’Order Flow de niveau 1 comme étant un pilier important de ma méthode car je l’utilise souvent, lorsque je parle d’absorption par exemple.   

Si l’Order Flow est une notion qui vous intéresse, j’ai également fait un tuto complet sur le sujet.

Il existe aussi l’Order Flow niveau 2, qui s’observe avec des logiciels spécialisés. Il est également plus complexe à analyser. On peut y observer les fameux FootPrints, les Volumes Profils et les map.

Exocharts,Quantower sont parmi les solutions qui proposent leur lecture. 

Personnellement j’utilise Quantower qui peut aussi servir de console pour trader directement depuis les graphiques. Si l’utilisation de ce genre graphique vous intéresse, vous pouvez également bénéficier d’une réduction grâce à mon parrainage. 

Pour conclure, sachez qu’il est essentiel de comprendre que l’Order Flow est la vue la plus détaillée du marché et du prix. Par ailleurs, il existe plusieurs outils afin de vous aider à en extraire les informations essentielles. 

Smart Money Concepts et Liquidités 

Le concept de liquidités joue un rôle clé dans le trading d’après les SMC, dans mon trading aussi. Autre point commun que j’ai avec la SMC.
Les liquidités les plus évidentes à chercher se trouvent sous les creux, au dessus des sommets. 

Il s’agit de zones où les traders particuliers placent leurs Stop Loss en effet et ce sont bien ces zones qui se trouvent régulièrement chassées par la “Smart Money”. 

Une fois de plus, la raison pour laquelle ces mouvements se produisent est bien plus conventionnelle et ennuyeuse.

Tout se résume à l’Order flow, et à la façon dont les intervenants se positionnent à certains niveaux. Cela se résume aussi au fait que certains intervenants pour rentrer de façon discrète ont besoin de liquidités supplémentaires. 

Si vous tradez en utilisant les vagues d’Elliot, les boîtes de Gann ou toute autre stratégie hautement subjective, il sera difficile de trouver des niveaux avec de véritables convergences de signaux …

Mais pour ceux qui utilisent de simples niveaux horizontaux,éventuellement obliques, ou même quelque chose comme les fameuses Moyennes Mobiles (50,100,200), vous verrez que des convergences se remarquent. 

Tous les marchés financiers fonctionnent selon un système d’enchères à double sens, ce qui signifie que pour chaque acheteur, il doit y avoir un vendeur et vice versa.

Si le marché atteint quelque chose comme un niveau horizontal de S/R, cela déclenche généralement deux types d’événements.

Bien sûr, il y a des stops qui se déclenchent, mais dans de nombreux cas, on remarquera des traders et des algos qui essaieront de forcer la poursuite du mouvement au-delà des niveaux attendus. .

Si vous regardez l’exemple ci-dessus sur le graphique sur MATIC/USD, une fois que le prix a cassé la ligne de support, il a déclenché des ordres stop de positions longues ; ces ordres stop sont des ordres de vente. Ce mouvement a permis de créer de la liquidité vendeuse pour alimenter des positions acheteuses.

En outre, de nouveaux ordres de vente arrivent sur le marché de la part de ceux qui tentent de négocier la poursuite de la tendance.

Puisque pour chaque acheteur, il doit y avoir un vendeur (et vice versa), cette pression de vente agressive crée un environnement parfait pour les gros joueurs qui veulent entrer sur des positions Long.

Vous l’aurez compris, je me méfie depuis toujours de conteurs de bonnes aventures, cela dit il y a du bon à prendre. J’espère également que vous garderez également les pieds sur terre lorsqu’on vous verrez passer chaque jour des plans de trading potentiels à 10R.

Pour la suite et entrer plus dans le détail sur les Smart Money Concepts qui fonctionnent, on se retrouve la semaine prochaine dans ma newsletter gratuite !

Bon Trading à tous !