smc-introduction-aux-Smart-Money-Concepts

SMC : une méthode révolutionnaire ?!

Les concepts de la Smart money (SMC) sont à la mode : on en parle partout sur les réseaux sociaux. 

C’est pourquoi vous vous demandez aussi peut-être aussi ce que sont les SMC et s’ils méritent toute cette agitation. A cette interrogation, j’ai déjà répondu dans un précédent article plutôt complet ou j’analyse les Smart Money Concepts. Par ailleurs, si vous cherchez une stratégie SMC à pratiquer rapidement, je vous recommande de jeter un coup d’oeil à ma formation trading sur les orders blocks.

Smart Money Concepts : Définition

La façon la plus simple de décrire le trading à base de Smart Money concepts est de dire qu’il s’agit de l’étude de la Price Action sous un autre nom, ni plus ni moins. Et je pourrais arrêter cet article ici.

Selon ses défenseurs, le Smart Money Trading, qui utilise les concepts de la Smart Money, fait référence à l’utilisation de stratégies de trading institutionnel qui sont alignées sur les perspectives de la Smart Money. Pour eux, le Smart Money Trading institutionnel est supérieur à toute stratégie de trading de particuliers à bien des égards. Ses partisans pensent dur comme fer que le  trading institutionnel est plus puissant et plus précis que tout ce que le marché des particuliers peut offrir. La Smart Money est censée avoir plus accès aux connaissances et aux ressources que les retail traders (petits traders individuels) ou les « Dumb Money ».

En réalité, les SMC utilisent les concepts classiques du trading traditionnel, tels que l’offre et la demande, les modèles de prix, le support et la résistance, mais tout cela a reçu de nouveaux noms et a été décrit d’une manière différente.

Les traders façon SMC font donc référence à des concepts comme les « pièges à liquidité » (liquidity grabs) et les « mitigation blocks ». Bien que cette terminologie puisse sembler obscure, lorsque vous étudiez les SMC, vous vous rendrez compte qu’il s’agit d’une approche de trading bien plus traditionnelle qu’il n’y paraît à première vue.

SMC : Théorie du système 

Le système SMC n’est pas seulement une stratégie de trading, c’est aussi toute une philosophie sur le fonctionnement des marchés.

Fondamentalement, le système de trading utilisant les SMC affirme que les market makers (c’est-à-dire les banques, les fonds spéculatifs, etc.) sont des entités manipulatrices, et qu’en outre, ils rendent activement la vie difficile aux retail traders (petits traders individuels).

Selon ce système SMC, en tant que traders particuliers, vous devez fonder votre stratégie en fonction de l' »argent intelligent » (smart money : argent appartenant aux market makers).

En effet, il s’agit pour vous de trader comme le font les market makers. Puisqu’ils sont censés faire la pluie et le beau temps sur les marchés en fonction de l’offre, de la demande et de la structure du marché, vous ferez en sorte, selon le système SMC, de vous mettre dans la peau des market makers et d’anticiper leurs réactions lorsque vous aurez à prendre un trade.

Origine du système de trading SMC

Les Smart money concepts proviennent de l’école de trading The Inner Circle Trader (ICT), créée par Michael J. Huddleston, trader professionnel. 

SMC : Concepts fondamentaux et terminologie

Le système SMC semble très technique lorsque vous commencez à vous y plonger. Le vocabulaire de base semble quelque peu abscons (difficile à comprendre). Je vous propose donc la définition des termes les plus courants utilisés par les traders “ façon SMC ” :

Order blocks (OB) : cette terminologie est utilisée pour discuter de l’offre et de la demande. Certains traders façon SMC affirment que le concept de blocs d’ordres (OB) serait plus « raffiné » que ceux plus ordinaires d’offre et de demande (affirmation souvent contestée).

Breaker blocks et mitigation blocks : Ces termes font référence au support et à la résistance.

Fair value gaps : Cette expression signifie qu’on a affaire à des sortes de vides qui créent un déséquilibre (imbalance) dans la price action que nous pouvons exploiter lors de notre processus de décision lors d’un trade. Il en existe différents types, tous déjà identifiés il y a des lustres : common gaps, exhaustion gaps, breakaway gaps, and runaway gaps.

Support – Niveau de prix où les acheteurs sont considérés comme plus forts que les vendeurs : il est généralement représenté par au moins 2 bougies rouges au niveau des Lows (points bas formant une sorte de plancher), cela forme une zone de support à laquelle le prix peut réagir. 

Résistance – Niveau de prix où les vendeurs sont considérés comme plus forts que les acheteurs. Il est généralement représenté par au moins 2 bougies vertes au niveau des Highs (points hauts formant une sorte de plafond), cela forme une zone de résistance à laquelle le prix peut réagir.

Impulse – Impulsion-  Déplacement fort et rapide dans le sens de la tendance.

Pullback -Retour en arrière – Déplacement faible et lent dans la direction opposée à la tendance.

Fair Market Value = 50% (Equilibrium)

Il existe bien d’autres concepts dans le système SMC. Si cela vous intéresse, je vous invite à faire vos propres recherches et à approfondir le sujet, notamment en lisant cet article plus ancien, mais selon moi la maîtrise de l’analyse de la price action, (agrémentée de quelques outils supplémentaires comme les indicateurs RSI ou Chop Index, l’open interest ou encore Fibonacci), que je vous propose est bien suffisante pour devenir un trader rentable, à condition d’être motivé et discipliné . 

Dans mon analyse quotidienne du marché , il est fréquent que j’utilise aussi les termes de “liquidités” ou d’Order Flow”, concepts soi-disant issus du système SMC. Avec la PA, ils font partie des piliers de ma méthode. Tout n’est donc pas à rejeter dans le système SMC. 

SMC : Conclusion

En conclusion, le système de trading SMC est loin d’être révolutionnaire, et Michael J. Huddleston n’a pas réinventé la poudre. Il a créé un nouvel emballage à partir de vieux concepts. Cette façon de trader selon le système SMC peut sans doute être efficace et convenir à certains, mais, selon moi, rien ne remplacera l’étude quotidienne de notre bonne vieille Price Action, (avec les niveaux de support, de résistance,  l’Order Flow, les entrées et sorties …), ce qui forme la base de mon système de trading!

Dernier point et non le moindre : méfiez-vous des faiseurs de miracles et des cours en ligne sur les Smarts Money Concepts qui font florès sur la toile : ils sont le plus souvent vendus une fortune pour un apport qualitatif loin d’être à la hauteur.

Pour approfondir, je vous recommande à nouveau mon premier article sur les SMC ainsi que mon tutoriel sur l’Order Flow !

!!! Dernière chose !!!

Si vous avez l’intention de vous y mettre je vous recommande dYdX qui est un échange décentralisé et ce pour plusieurs raisons : 

  1. Il s’agit d’un échange décentralisé géré par sa communauté
  2. Pas besoin de KYC, vous pouvez trader les futurs sans limite et dans le monde entier
  3. Le Testnet est au point ! Vous pouvez vous essayer au trading sans brûler votre capital
  4. Les frais de trading sont à ZERO en dessous de 100K de volume mensuel.
  5. C’est une plateforme rentable et donc viable.
Tous mes tutoriels Youtube afin d’optimiser votre trading sur dYdX

ATTENTION : Si je recommande certains échanges, c’est uniquement parce que je m’en sers régulièrement dans mon trading pour des raisons bien précises ! 

ATTENTION² : Je ne recommande à personne de stocker ses cryptos sur un échange qu’il s’agisse d’un DEX ou d’un CEX, on est jamais à l’abris d’un hack ou de gestionnaires mal intentionnés peu importe la qualité de l’échange en question. 

Re ATTENTION²: Vous restez l’unique responsable de vos cryptos alors soyez vigilants et n’hésitez pas à mettre en place un processus de sécurisation rigoureux impliquant de retirer toutes vos cryptos des échanges une fois que vos positions sont levées.